SOUND CULTURES

Notre sélection d'artistes africains à suivre en 2022 !

Bruce Melodie
Photo de couverture par : Bruce Melodie
Publié 06 jan 2022
7 min de lecture

2021 a été un bon cru pour la musique africaine. Pour commencer, les superstars nigérianes Wizkid & Burna Boy, ont anobli le genre afrobeats avec leur victoire aux Grammy Awards 2021 (et ils ont été nominés à nouveau en 2022). Et pour finir, la rumba congolaise a été ajoutée, à raison, à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO.

Cette année a permis d'exposer davantage les différents styles régionaux du pays et a propulsé de nombreux talents de la musique sur la scène internationale.


Voici une petite sélection, conçue pour vous avec soin par nos équipes locales, d'artistes Believe qui ont brillé en 2021 et que vous devez absolument surveiller de près en 2022 !

Roga Roga – Congo-Brazzaville

Roga Roga n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un petit nouveau. Il a commencé sa carrière à la fin des années 80 en formant le groupe Extra Musica à Brazzaville, avec des amis d'enfance et des musiciens de sa chorale paroissiale. Extra Musica s'est fait un nom en jouant dans de petits bars et à des enterrements au début des années 90, avant d'enregistrer son premier album studio en 1995. Les albums suivants, associant rumba, soukouss et ndombolo, ont apporté un succès croissant à Extra Musica, qui a notamment reçu le prix Meilleur groupe d'Afrique centrale en 2000 pour l'album « Shalaï ». Le groupe s'est séparé à la fin des années 2000, mais Roga Roga a poursuivi cette aventure en tant qu'artiste solo en 2010, avant de monter un nouveau groupe sous le pseudonyme Roga Roga – Extra Musica, et a sorti de nouveaux morceaux en 2018.

C'est avec cette nouvelle formation que Roga Roga a publié son nouvel EP, intitulé « Bokoko ». La piste du même nom, un hymne ndombolo appuyé par une ligne de synthé entêtante, est une ode à l'identité africaine et a connu un succès absolu dans toute la région (et au-delà), en cumulant plus de 9 millions de vues sur YouTube.

Akwaboah – Ghana

Dans son pays natal du Ghana, Gladstorm Kwabena Akwaboah Jr est mieux connu sous son nom de scène, Akwaboah. Fils et petit-fils de musiciens highlife légendaires, Kwadwo Akwaboah et Kwabena Akwaboah, ce chanteur, compositeur et producteur a écrit ses premières chansons à l'âge de 10 ans et s'est fait un nom en travaillant avec de nombreux artistes reconnus, comme Hugh Masekela, Sarkodie, John Legend et bien d'autres. Son talent pour la composition lui a permis d'obtenir le titre de Compositeur de l'année aux Ghana Music Awards de 2010 pour « Daa ke Daa », un titre qu'il a composé pour la chanteuse ghanéenne Becca. En 2015, Akwaboah a composé 8 titres et a produit un album complet pour la célèbre star du rap Sarkodie.

En 2018, il a sorti son premier album solo, « Matters of the Heart », un mariage de ses genres et influences préférés ; highlife, afro-soul, afro-pop et afrobeats. Acclamé par le public, « Matters of the Heart » a permis à Akwaboah d'obtenir le prix de l'Album de l'année aux Vodafone Ghana Music Awards de 2019.

Akwaboah a récemment sorti « Lighthouse », un nouvel EP très attendu dans lequel le musicien highlife s'aventure dans les genres afrobeats et r'n'b.

Oothentik Zeus – Senegal 

Lorsqu'il était adolescent, dans la région de Dakar, Oothentik Zeus adorait le « rap Galsen », surnom donné à la scène hip-hop sénégalaise. Il a commencé à faire du rap en 2013, en puisant son inspiration auprès des plus grands artistes de rap Galsen de ces 20 dernières années. Il a rapidement formé le duo False Twins Boys avec son ami Papay Papam. Le groupe s'est vite séparé, mais Oothentik Zeus a persévéré et a sorti son premier titre solo, « Futur Flow », fin 2014.

À la sortie du lycée, Oothentik Zeus a enregistré « Bagn Bagn Beug », un deuxième titre solo qui lui a permis de se faire remarquer sur la scène locale. Il a aussi multiplié les freestyles chez Nd Music, le studio d'un ancien camarade d'école, ce qui l'a poussé à sortir sa première mixtape en 2017.

En 2018, il a intégré le label Deff Music Group grâce au beatmaker Omzo Beats et a commencé à travailler avec lui sur une nouvelle série de freestyles, nommée « Saleteel », qui a permis à Oothentik Zeus de gagner en popularité.

Oothentik Zeus a sorti son premier album solo « THIAPATHIOLY » en 2021. L'album s'est hissé en tête des classements en une semaine et est déjà considéré comme l'un des albums de rap galsen les plus exceptionnels de la décennie.

FUL – Cameroon

FUL est un jeune chanteur camerounais qui a été découvert à l'âge de 17 ans, lorsqu'il a fait une apparition dans l'émission télévisée The Voice Afrique Francophone en 2017. Son interprétation incroyable du titre classique Ayé du chanteur américano-nigérien Davido lui a permis d'attirer l'attention des quatre coachs de l'émission. L'artiste franco-congolais Singuila l'a intégré dans son équipe et l'a mené jusqu'en finale.

Sans surprise, FUL a été le premier artiste signé par le label Gc Recordz de Singuila. Il a d’ailleurs régulièrement partagé la scène avec lui ces dernières années. En 2018, Singuila a également composé le premier tube de Ful, « Elle n’a d’yeux que pour moi », suivi du titre plus afropop « On ne s’entend pas » en 2019.

FUL a sorti « Spirale Infernale » en novembre 2021, son premier EP composé de sept morceaux RnB très romantiques. FUL promet un avenir plein de surprises à ses fans, avec notamment un album rempli de collaborations locales et internationales.

Costa Titch – South Africa

Originaire de Nelspruit, une petite ville d'Afrique du Sud, Costa Titch est un rappeur qui a démarré sa carrière en tant que danseur professionnel, notamment pour Cassper Nyovest, superstar du hip-hop sud-africaine. S’il a entamé sa carrière dans le rap en 2017, c'est le titre « Nkalakatha », sorti en 2019, qui lui a permis d'attirer l'attention de la scène nationale.

Sorti en 2020, son premier album, « Made In Africa », lui a permis de gagner deux South African Hip Hop Awards. Clairement influencé par la scène de trap américaine, cet album rend néanmoins un vibrant hommage à l'histoire du hip-hop sud-africain. Costa a en effet invité plusieurs légendes locales et chante en zoulou, en sesotho, en anglais et en afrikaans. En 2021, il a sorti un projet en collaboration avec son compatriote AKA, intitulé « You’re Welcome ».

Début décembre 2021, Costa a sorti Big Flexa, sa première incursion dans l'amapiano, un genre musical très populaire en Afrique du Sud qui associe deep-house, jazz, musique lounge, mélodies au piano et rythmes kwaito. Le titre s'est hissé à la 52e place dans les Dance Charts d'Apple Music et a cumulé plus de 1,4 million de vues sur YouTube lors de sa publication.

Bruce Melodie – Rwanda

En 2022, l'artiste rwandais Bruce Melodie fêtera son 30e anniversaire et la 10e année d’une carrière qui s’étend bien au-delà des frontières de son pays.

Ce célèbre chanteur, compositeur et producteur de RnB a commencé à chanter dès son plus jeune âge, tout d’abord dans sa chorale paroissiale, puis en tant que choriste pour différents artistes rwandais. « Ndumiwe », son premier album sorti en 2013, a connu un succès instantané. Il a été rapidement suivi en 2014 par un deuxième album acclamé, intitulé « Ntundize ».

Au cours de ces huit dernières années, Bruce Melodie a également reçu de nombreuses récompenses : Les Salax Awards l'ont nommé Meilleur artiste RnB en 2014 et en 2019, ainsi que Meilleur artiste masculin en 2016 et 2019. Il a également remporté la 8e saison du concours de musique Primus Guma Guma Super Star en 2018.

Au cours de l'été 2021, Bruce Melodie a sorti « Katapilla », un nouveau single qui lui a permis de décrocher le Best Summer Artist award au Kiss Summer Awards. « Kataplila » a été suivi de « Sawa Sawa » (avec le rappeur kenyan Kaligraph Jones), un autre single issu de son album à paraître « CHAPTER 12:21 », qui s'annonce déjà comme un succès majeur dans les classements rwandais en 2022.

CEF Tanzy - Angola

Considéré comme un pionnier de la musique trap-zouk en Angola, CEF Tanzy a déjà une carrière impressionnante derrière lui à seulement 35 ans. Influencé par des artistes RnB américains comme les Boys II Men et par des stars de kizomba angolaises comme Paulo Flores, il a appris la guitare et a affûté sa voix dans des chorales paroissiales, puis a commencé à composer ses propres morceaux, encouragé par ses frères, les musiciens Tony Laf et A'mosi Just a Label.

Après des années passées à travailler sa musique au travers de concerts, CEF Tanzy a enregistré pour la première fois en studio en 2008. Il a sorti son premier album « Botão de rosa » en 2013 et a remporté la récompense de Meilleur chanteur R&B aux Angola Music Awards la même année. En 2017, grâce à son album « Cartel d'Amor », il a remporté deux récompenses : Meilleure voix masculine et Meilleure musique moderne au cours des mêmes Angola Music Awards.

Truffé de parties instrumentales pleines d'émotions, son nouvel album The Coach propose 14 pistes oscillant entre le zouk et le r'n'b, et met en avant ses capacités vocales. Chaque single de l'album a connu un succès instantané : « Mickael Jackson » (sorti en 2019) a cumulé 6 millions de vues sur YouTube, tandis que « Tá Falar Tá Fazer », avec Anna Joyce (sorti en mai 2021), atteint 3 millions de vues à l'heure actuelle.

FIOR DE BIOR – Ivory Coast

Doté d'une personnalité mystérieuse et pleine d'humour, Fior 2 Bior s'est fait un nom en 2017 grâce à des parodies et freestyles publiés sur son compte Instagram. Cela lui a permis de se faire remarquer par Ariel Sheney, étoile montante du coupé-décalé (l'un des genres musicaux les plus appréciés du pays), qui l'a invité à rejoindre son label AS Record.

En 2019, Fior 2 Bior a sorti son premier single « kpokpopouho soualélé » et a surpris tous ses auditeurs avec ce titre mêlant rap, coupé-décalé et rythmes électroniques influencés par l'Afro House et le kuduro. Le jeune artiste a ensuite sorti plusieurs morceaux hip-hop, dans lesquelles il a démontré ses capacités de rappeur. Mais c'est lorsqu'il est revenu aux sons électroniques en 2021 que sa notoriété a explosé. Tout d'abord, grâce à son apparition sur le tube afro-decalé-house  de DJ Lewis, « Apoutchou » (7 millions de vues), mais surtout grâce à « Gnonmi avec lait ». Sorti en mars 2021, ce titre donne une envie irrépressible de danser. Réalisé en collaboration avec le rappeur français Niska, il est devenu l'un des titres les plus écoutés de l'année en Côte d'Ivoire. La vidéo dépasse désormais 24 millions de vues sur YouTube.

Poursuivant sur sa lancée, Fior 2 Bior a fait une mini-tournée en Europe, suite au succès de « Gnonmi avec lait », et a déjà sorti plusieurs singles, notamment « Godo Godo » fin 2021. S'inspirant du coupé-decalé et du kuduro, le titre a cumulé un million de vues sur YouTube en seulement 10 jours. Face à un tel engouement, il est évident que nous entendrons parler de Fior 2 Bior en 2022.