Artists & Labels
News

Une forte performance en 2021, soutenue par l’attractivité de Believe auprès des artistes et labels, qui illustre la solidité de son modèle de plateforme numérique

FY2021Earnings
https://www.believe.com/fr/newsroom/resultats-financiers-2021

Croissance du chiffre d’affaires Groupe : +30,7% avec une croissance organique de +29,9%

Croissance des ventes numériques : +33,6%, reflétant de solides gains de parts de marché

Marge d’EBITDA ajusté de 4%, une hausse de 230 points de base s’appuyant sur la forte croissance de l’activité

 

Paris, le 17 mars 2022 – Believe (Ticker : BLV, ISIN : FR0014003FE9), l’un des leaders mondiaux de la musique numérique, a publié aujourd’hui son chiffre d’affaires et ses résultats pour l’exercice 2021.

Denis Ladegaillerie, Fondateur et PDG, a déclaré : « En 2021, Believe a une nouvelle fois démontré sa capacité à générer une croissance forte et rentable tout en continuant à investir pour l’avenir. Nous sommes fiers d’avoir attiré tout au long de l’année un nombre record d’artistes et de labels indépendants formidables dans le monde entier, dont nous avons soutenu le développement. Nous avons continué à recruter et former les meilleurs profils de notre industrie et à développer des solutions digitales innovantes afin de devenir la meilleure plateforme de développement et de monétisation pour les artistes de musique numérique. Nous poursuivons ainsi notre stratégie sur nos valeurs de respect, d’équité, de transparence, d’expertise et au service de notre stratégie RSE ‘Shaping Music for Good’. Nous avons terminé l’année sur un trimestre particulièrement soutenu et avons dépassé nos objectifs opérationnels et financiers par rapport à nos engagements lors de l’introduction en bourse, une étape clé de 2021. La situation actuelle aura des répercussions à court terme, mais l’attractivité de notre modèle nous permettra de pleinement bénéficier de la croissance à long terme et de la transformation du marché de la musique numérique, et du marché de l’artiste digital. »

FY2021_FR

Faits marquants

La solide performance de 2021 s’appuie sur le positionnement de Believe au cœur de la révolution musicale numérique et l’attractivité sans précédent de son modèle de plateforme numérique pour les artistes et les labels à la recherche de solutions et d’expertises numériques, à chaque étape de leur carrière.

Les ventes numériques ont atteint un nouveau record avec une croissance de 33,6 %, en partie grâce à une dynamique de marché positive dans les pays clés, avec notamment des taux de progression très marqués sur plusieurs marchés émergents. Le chiffre d’affaires a par conséquent également atteint un niveau record. Ces tendances favorables ont été soutenues par des investissements solides et rentables dans les équipes locales au cours des 24 derniers mois, notamment en Asie (Inde, Chine, Asie du Sud-Est) et en Europe (France, Russie, Europe de l'Est et Turquie entre autres), alors même que la numérisation de la musique s'accélère dans ces pays et que de plus en plus de genres musicaux transitionnent vers le numérique. L'attractivité du modèle a été saluée sur tous les marchés, comme l'illustre l'augmentation significative du nombre d'artistes et de labels rejoignant Believe : le nombre d'artistes servis par le Groupe, directement ou via des labels, a franchi le cap des 1 million en 2021 contre 850 000 en 2020.

En Europe, Believe a renforcé sa présence locale et ses ventes dans plusieurs pays et consolidé sa position de marché notamment en France, premier pays où l'offre de Believe a été pleinement déployée. L'accent mis sur les artistes locaux combiné au savoir-faire et à l'expertise numériques a abouti à une solide performance du catalogue en 2021 : avec 41 albums dans le Top 200 des meilleures ventes de nouveautés, Believe a atteint une part de marché de 28 % sur le top streaming albums en 2021. Ceci est le résultat d'une stratégie de développement et de partenariat stratégique mise en œuvre de façon constante depuis plusieurs années afin de capturer la croissance de la monétisation numérique et l’augmentation du marché adressable par le Groupe. Believe a continué à investir de manière organique au cours de l'exercice et a conclu deux partenariats stratégiques au deuxième semestre 2021, avec Play Two et Jo&Co, qui ont renforcé sa part de marché dans les genres musicaux non encore majoritairement numériques et ont positionné Believe comme le deuxième acteur du marché français des nouveautés musicales. Les deux labels avaient commencé à travailler avec Believe sur une partie de leur catalogue avant d’entrer en discussions actionnariales et bénéficient désormais de l'ensemble des services proposés par le Groupe.

En Asie, l'attractivité de Believe s'est également illustrée par deux partenariats stratégiques avec Think Music (Inde) et avec Viva Music & Artists Group (Philippines), eux-aussi convaincus par l'expertise et le savoir-faire digital du Groupe. L'accélération des investissements dans la plateforme centrale entre 2018 et début 2021 a en effet renforcé les capacités du Groupe en tant que plateforme digitale mondiale de premier plan, assurant une qualité de service à grande échelle dans toutes les zones géographiques. De plus, depuis 2020, le Groupe a accéléré ses investissements dans les équipes locales notamment en Asie, renforçant ainsi sa capacité à tirer parti de la plateforme centrale technologique évolutive unique pour maximiser les audiences et accroître les ventes numériques des artistes et des labels, positionnant Believe comme l'un des principaux partenaires dans la région.

Déterminé à offrir le meilleur niveau de service à l’ensemble des artistes à travers le monde, y compris auprès des créateurs de musique, le Groupe a poursuivi la localisation de la plateforme TuneCore (Solutions Automatisées) en ajoutant 5 langues (français canadien, néerlandais, polonais, tchèque et turc), après avoir déployé le service en 7 langues en 2020. L’activité hors des Etats-Unis représente ainsi 40 % du chiffre d’affaires et 60 % des nouveaux clients acquis en 2021 ne provenant pas des Etats-Unis. TuneCore a également lancé au quatrième trimestre 2021 un nouveau service de distribution, ‘Social Platforms’, par lequel la musique peut être téléchargée sur les réseaux sociaux comme une étape préalable à la diffusion de musique sur les plateformes de streaming et de téléchargement. Les créateurs peuvent désormais distribuer leur musique directement dans les bibliothèques musicales des réseaux sociaux, notamment TikTok, YouTube, Facebook, Instagram et Reels. Ce service a particulièrement permis d’attirer une clientèle plus jeune, que TuneCore avait jusqu’à présent plus de difficulté à conquérir.

Believe a poursuivi le déploiement de son innovation numérique en développant de nouvelles solutions et technologies de premier plan pour soutenir les artistes à chaque étape de leur carrière, notamment par la création d’une suite de solutions marketing automatisées pour les aider à élaborer des stratégies efficaces de commercialisation et de développement d’audience. Après avoir introduit avec succès une plateforme automatisée Saas d’achat de médias et une technologie algorithmique visant à prédire la viralité d’un morceau sur TikTok au troisième trimestre 2021, Believe a lancé au quatrième trimestre 2021 une nouvelle solution permettant un audit intelligent de milliers de chaînes YouTube, les plateformes vidéo étant devenues des contributrices clés à la monétisation. La revue est entièrement automatisée, analyse les chaînes YouTube et recommande automatiquement des actions pour optimiser les paramètres afin de mieux répondre à l'algorithme YouTube. Believe a également poursuivi ses investissements dans le marketing numérique automatisé pour aider les artistes à promouvoir leurs projets, avec notamment le lancement d’une nouvelle fonctionnalité intelligente aidant les artistes à générer automatiquement des ressources créatives (’stories’, publications, images, vidéos). Ces éléments facilitent ainsi la promotion des musiques des artistes et l’engagement de leurs fans sur toutes les plateformes de streaming et réseaux sociaux.

Les investissements réalisés au cours des dernières années se sont traduits par une croissance accélérée du chiffre d’affaires et une rentabilité accrue en 2021. L'EBITDA ajusté du Groupe a augmenté de manière significative, passant de 7,7 millions d'euros en 2020 à 23,3 millions d'euros en 2021 et la marge d'EBITDA ajusté a plus que doublé pour atteindre 4,0 %, venant ainsi confirmer la trajectoire à moyen terme du Groupe. Le free cash-flow s'est également amélioré grâce notamment à une maîtrise efficace des investissements et des besoins en fonds de roulement.

Believe a dépassé les attentes en matière d'objectifs opérationnels et financiers tout au long de l’année 2021 et est en bonne voie pour réaliser son plan stratégique visant à créer la meilleure plateforme de développement pour les artistes et labels locaux dans l'écosystème numérique.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d'affaires de 2021 a augmenté de +30,7% pour atteindre 577,2 millions d'euros, reflétant principalement une forte croissance organique (+29,9%). Les ventes numériques, qui ont représenté 90,9% du chiffre d’affaires du Groupe (contre 89,0% en 2020), ont progressé de +33,6%, reflétant la croissance du marché mondial du streaming et de solides gains de parts de marché. Le Groupe a en outre bénéficié de son positionnement au cœur de l'industrie de la musique numérique et notamment sur les marchés les plus porteurs, ainsi que de l'accélération de ses investissements dans les équipes locales. La croissance du chiffre d’affaires a été soutenue par l'expansion de l'offre de services sur les marchés clés et par les gains de nouveaux artistes et labels (représentant environ 150 000 artistes supplémentaires par rapport à 2020). L'expertise digitale du Groupe s'est traduite par une solide performance du catalogue en 2021, ce qui renforce encore son attractivité auprès des artistes et des labels. Les ventes non numériques ont augmenté de +8,0 % sur 2021 suite à une année 2020 difficile pour les ventes physiques et les activités du live. Après une solide reprise au premier semestre 2021, les ventes physiques sont en baisse au second semestre, bien que cette tendance soit moins marquée qu’anticipée initialement. L'impact de la décision du Groupe de réduire son exposition aux contrats à trop fort contenu physique, notamment en Allemagne, a en effet été atténué par un calendrier de sorties soutenu en fin d'année. Les activités de live restant soumises à des restrictions tout au long de l'année dans la plupart des pays dans le contexte de la pandémie de Covid-19 sont restées atones sur 2021.

Le Groupe a généré cette bonne performance tout au long de l’année et le quatrième trimestre est resté sur cette tendance positive. Le chiffre d’affaires a augmenté de +30,8% pour atteindre 173,1 millions d'euros au quatrième trimestre 2021, reflétant une forte croissance organique (+32,3%) et un effet de change négatif lié principalement à la baisse de la livre turque en fin d'année et dans une moindre mesure à un effet dollar. Les ventes numériques ont augmenté de +35,9 % grâce aux gains de parts de marché dans chaque région et à la croissance rapide de certains territoires clés, en ligne avec les tendances enregistrées sur les deuxième et troisième trimestres.

Chiffre d’affaires par zones géographiques : en croissance dans toutes les régions, avec une progression particulièrement forte dans les pays émergents et notamment dans la région Asie / Océanie / Afrique

FY2021_countries_FR

Au cours de 2021, le chiffre d’affaires en Asie-Pacifique et en Afrique a fortement augmenté à +63,4% par rapport à l'année dernière, représentant 22,6% du chiffre d’affaires du Groupe (contre 18,1% en 2020). La dynamique de marché, notamment en Asie, est restée forte tout au long de l'année. Par ailleurs, le Groupe a élargi son offre de Solutions Premium dans plusieurs pays (Inde, Grande Chine, Indonésie, …), renforçant son attractivité et sa position dans cette zone géographique.

Les ventes de la région Amériques ont progressé de +35,8% et ont représenté 14,5% du chiffre d'affaires total (contre 13,9% en 2020), grâce à un niveau d'activité élevé en Amérique latine tout au long de l’exercice. Ce bon rythme de croissance s’appuie sur le positionnement autour des artistes locaux et sur les solides investissements dans les équipes locales.

En Europe (hors France et Allemagne), le chiffre d’affaires a enregistré une croissance de +35,4 %, représentant 28,5 % du chiffre d'affaires total en 2021 (contre 27,6% en 2020). Cette croissance intègre un léger impact de périmètre positif lié au label DMC en Turquie qui a été consolidé en août 2020. Les développements organiques et externes dans la région, notamment la constitution d'équipes locales ont été couronnés de succès et se sont traduites par un niveau d'activité particulièrement soutenu en Russie, en Europe de l'Est et en Turquie.

En France, le chiffre d’affaires a augmenté de +18,5 % en 2021, grâce à la solide performance des activités de services aux artistes et la poursuite de la croissance des solutions pour artistes et labels. Les ventes numériques ont ainsi fortement progressé (+20,2 %), reflétant également les gains de parts de marché tout au long de l’année. La performance globale a toutefois été pénalisée par une forte baisse des ventes physiques au second semestre par rapport à l'an dernier.

En Allemagne, le chiffre d’affaires a augmenté de +5,2 % en 2021, reflétant une croissance beaucoup plus soutenue au cours du quatrième trimestre 2021 (+16,6 %) que lors des trimestres précédents. La réorganisation en cours visant à réduire l'exposition aux ventes physiques a pénalisé le niveau d'activité sur 2021, ce qui a été compensé par le dynamisme des ventes numériques et le solide calendrier de sorties, notamment chez Nuclear Blast. La France et l'Allemagne ont représenté respectivement 16,6 % et 17,7 % du chiffre d'affaires du Groupe en 2021 (contre 18,4% et 22,0% respectivement en 2020).

DMS et Chiffre d’affaires par segment

Les DMS (Digital Music Sales, mesure non IFRS définie en annexe de ce document) du segment Solutions Premium, qui sont la base des ventes numériques du segment, ont enregistré une progression significative de +35,6 % pour atteindre 492,3 millions d'euros en 2021. Le chiffre d’affaires s’est élevé à 541,3 millions d'euros, en hausse de +32,4% d'une année sur l'autre, reflétant une forte croissance organique (+31,2%) et un effet de périmètre positif lié à l'intégration du label turc DMC en août 2020. Dans un contexte de transition vers le numérique d’un nombre de genre musicaux de plus en plus important, Believe a accéléré ses investissements sur des marchés clés et élargi ses offres de services dans plusieurs pays. Cela s'est traduit par une solide performance tout au long de l'année, avec un quatrième trimestre en ligne avec les trimestres précédents en termes de croissance organique et légèrement renforcé par le partenariat stratégique avec Play Two signé début novembre 2021.

Les Solutions Automatisées ont affiché des DMS de 358,1 millions d'euros, en baisse de -1,9 % par rapport à l’année dernière, reflétant une croissance organique plus faible en raison d'une base de comparaison difficile ainsi qu’un effet de change négatif. Les DMS de TuneCore avaient particulièrement progressé au cours du second semestre 2020 en raison d’une forte augmentation des nouveaux abonnés et d’un taux de distribution particulièrement élevé rendant plus difficile la comparaison d’une année sur l’autre. Le chiffre d’affaires, qui n’est pas directement corrélé au montant des DMS en raison du modèle d’abonnement de TuneCore, s’est élevé à 35,8 millions d’euros, en hausse de 10,4 % par rapport à l'exercice 2020 grâce à une bonne performance organique (+13,7 %). À la fin de l’année, les gains de nouveaux clients et le taux de distribution étaient plus alignés sur les tendances historiques, entraînant une amélioration progressive au quatrième trimestre 2021.

EBITDA ajusté

En ligne avec la forte croissance organique, l’EBITDA ajusté avant prise en compte des coûts de la plateforme centrale1 a augmenté de 37,3 % en 2021 et s’est élevé à 83,3 millions d'euros (contre 60,7 millions d'euros en 2020). Cette augmentation est principalement due à la forte croissance enregistrée chez Premium Solutions, dont les effets positifs ont cependant été atténués par l'accélération des investissements dans les équipes locales tout au long de 2021 afin d’alimenter la croissance rentable du Groupe à l’avenir. L’EBITDA ajusté des Solutions Automatisées était inférieur à celui de l'année précédente, reflétant des investissements soutenus dans la technologie et le développement de nouveaux services directement comptabilisés dans le segment, tandis que la croissance du chiffre d’affaires est restée limitée en raison d'un taux de distribution moins élevé que l’année dernière, affectant ainsi le chiffre d’affaires généré par l‘abonnement. Au global, la marge d’EBITDA ajusté avant les coûts de la plateforme centrale s'est élevée à 14,4 %, une amélioration par rapport à l'année dernière (13,7 %) et une nouvelle progression vers le niveau annuel historique (16 % en 2018 et 2019), malgré un cycle d’investissement très soutenu dans les équipes locales de vente, de marketing et de support très soutenu.

L’EBITDA ajusté du Groupe s'est élevé à 23,3 millions d’euros en 2021, une augmentation significative par rapport à l'année dernière (7,7 millions d'euros). Les coûts de la plateforme centrale se sont élevés à 60,0 millions d’euros, en hausse de 13,2 % par rapport à 2020. Le Groupe a massivement investi dans la plateforme centrale depuis fin 2018 afin de gérer un nombre croissant de pays et d’offres commerciales et ainsi assurer un niveau de service de haute qualité, intégrant notamment le statut de partenaire privilégié auprès de la plupart des services de plateformes numériques. Comme annoncé lors de l’introduction en bourse, le Groupe a continué d’investir dans la plateforme centrale en mettant davantage l’accent sur le marketing digital et l’analyse des données, tout en ayant finalisé la phase d’augmentation accélérée des investissements a été finalisée. En conséquence, les coûts de la plateforme centrale n'ont pas augmenté aussi rapidement que le chiffre d’affaires et ont baissé pour s’établir à 10,4 % du chiffre d’affaires pour 2021 contre 12,0 % en 2020. La marge d’EBITDA ajusté a ainsi atteint 4,0 % en 2021, contre 1,7 % en 2020, soit une amélioration de 230 points de base par rapport à l’année dernière.

Perte opérationnelle (EBIT)

L’EBIT s’est élevé à -21,0 millions d'euros en 2021, une légère amélioration par rapport à la perte de 2020 (-21,7 millions d’euros). Cependant, il comprenait également 5,3 millions d’euros de coûts liés à l’introduction en bourse réalisée en juin 2021. Retraité de cet élément, l'EBIT s’est amélioré de 4,2 millions d'euros d'une année sur l'autre.

Flux de trésorerie disponibles et trésorerie nette en fin d’année

Le free cash-flow était négatif de 30,7 millions d'euros en 2021, soit une amélioration de 7,1 millions d’euros par rapport à l’année dernière malgré une variation négative plus élevée des besoins en fonds de roulement, partiellement compensée par l'augmentation de l’EBITDA ajusté et par la baisse des dépenses d’investissement par rapport à 2020, qui comprenaient des investissements liés à l’expansion du siège social (26,7 millions d'euros d’investissements en 2021 contre 34,7 millions d'euros en 2020). Le besoin en fonds de roulement négatif reflète notamment les avances versées aux labels et artistes au sein des Solutions Premium en vue d’alimenter la croissance future. Comme prévu, le niveau des avances clients a poursuivi sa progression au même rythme que la croissance de l’activité au second semestre 2021, mais a diminué en % du chiffre d'affaires par rapport au niveau atteint au cours du premier semestre 2021, qui comprenait plusieurs renouvellements avec des labels de premier rang sur des contrats de plus longue durée. Cette stabilisation s’est traduite par une variation positive des besoins en fonds de roulement au cours du second semestre. La variation du fonds de roulement n’a par conséquent été négative que de 15,5 millions d’euros en 2021, représentant environ 11 % de la variation du chiffre d'affaires entre 2021 et 2020, soit un niveau légèrement au-dessus du niveau attendu lors de l'introduction en bourse (environ 10 %).

La trésorerie nette s’est élevée à 262,7 millions d’euros à fin décembre 2021, reflétant le produit net de l’introduction en bourse réalisée en juin et la réalisation des quatre opérations de M&A, qui s’est traduite par des dépenses de l’ordre de 57 millions d’euros au cours du second semestre, en ligne avec la stratégie d’acquisitions ciblées présentée lors de l’introduction en bourse.

Environnement, social et gouvernance

Le Groupe a profité de son introduction en bourse pour revoir sa politique de rémunération afin d’optimiser son alignement avec la stratégie RSE. Believe suit donc de près trois indicateurs, qui représentent 30% des critères de performance de la rémunération variable de Denis Ladegaillerie, fondateur et Président Directeur Général du Groupe, et 33% des critères de performance retenus pour le plan d'intéressement à long terme mis en place en 2021 pour les équipes de management. Ces critères sont alignés sur la stratégie RSE globale du Groupe et son engagement à développer des talents divers et locaux, à cultiver des talents pour l'ère de la musique numérique et à donner à la communauté les moyens d'avoir un impact positif à long terme :

  • % de répartition femmes-hommes : 40 % de femmes / 60 % d’hommes en 2021
  • % de salariés ayant suivi au moins une formation : 77 % en 2021
  • % de collaborateurs impliqués dans les réseaux internes « Believe for Planet » et % de collaborateurs impliqués dans « Believe for People/Parité » : 8,4 % en 2021

Le Groupe prépare actuellement sa première déclaration de performance extra-financière (DPEF), qui sera publiée dans le cadre de son Document d'Enregistrement Universel 2021 d’ici fin avril. Les informations susmentionnées seront pleinement détaillées dans ce document.

Focus sur la Russie et l’Ukraine

La priorité a été et reste d'assurer la sécurité des équipes, des artistes et celle de leurs familles dans la région, de respecter pleinement les sanctions internationales et de soutenir l’aide humanitaire en faveur des réfugiés ukrainiens. Believe a suspendu les activités suivantes :

  • arrêt des nouvelles embauches et investissements en Russie,
  • arrêt de nouvelles sorties d’artistes russes ayant signé des contrats de services aux artistes,
  • rupture des relations avec tous les artistes et labels russes sous sanctions internationales.

Le Groupe a pris les mesures nécessaires afin de de continuer ses opérations dans le respect des sanctions et recommandations internationales, qu’il continue à monitorer afin de prendre les mesures supplémentaires nécessaires.

Believe a également agi afin de soutenir la paix et la liberté d’expression ainsi que le peuple ukrainien, notamment au travers de :

  • une contribution à l’aide humanitaire pour les réfugiés ukrainiens via un don au HCR,
  • la mise en sécurité et le soutien des membres de l’équipe ukrainienne et de leurs familles et des artistes locaux,
  • la sensibilisation internationale et le soutien financier en faveur de l’Ukraine en faisant la promotion de playlists d’artistes ukrainiens au niveau mondial.

Believe suit de près les évolutions de la crise russo-ukrainienne et ses impacts potentiels sur l'environnement économique et financier. L'activité dans la région Europe (hors France et Allemagne), qui comprend la Russie, devrait être pénalisée par un niveau d'activité bien inférieur en Russie et en Ukraine par rapport à 2021. Believe a généré environ 9 % de son chiffre d’affaires en Russie et en Ukraine en 2021 à un taux de marge d'EBITDA ajusté inférieur au taux de marge des segments avant prise en compte des coûts de la plateforme centrale (environ 13 % contre 14,4 % en 2021). Environ 60 % de l'activité dans le pays est locale (dont environ 65 % est réalisée avec des plateforme de services numériques non russes, qui ont pour la plupart déclaré l’arrêt de la monétisation des contenus musicaux ces derniers jours). Le reste du chiffre d’affaires, soit 40 %, est généré à l’extérieur de la Russie et de l’Ukraine (ventes export). L'exposition au rouble est indirecte puisque le Groupe était jusqu'à présent payé en euros par les fournisseurs de services numériques, qui facturent leurs utilisateurs en devise locale.

Perspectives 2022

En 2022, Believe prévoit de continuer à bénéficier des tendances de marché structurelles favorables et de l’attractivité de son modèle de plateforme numérique, qui a été renforcée tout au long de l’année 2021. Le Groupe table sur une croissance organique solide en dehors de la Russie. Par ailleurs, la performance organique sera impactée positivement d’environ 2% par l’extension des contrats de service concernant Play Two, Jo&Co, Think Music et VMAG, qui ont été négociées dans le cadre des partenariats stratégiques signés au cours du second semestre 2021.

Le Groupe prévoit de continuer à investir dans sa plateforme centrale et ses équipes locales en 2022 afin d’alimenter sa croissance rentable dans le futur, tout en gérant son cycle d’investissement de façon active dans l’environnement actuel.

Le Groupe aura plus de visibilité sur la situation de l’activité en Russie et en Ukraine au cours du deuxième trimestre étant donné que la situation évolue rapidement et constamment. Par conséquent, Believe prévoit de donner des objectifs plus précis le 3 mai lors de la publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2022.

Plus généralement le plan stratégique visant à construire la meilleure plateforme de développement d’artistes est en bonne voie et le Groupe confirme sa trajectoire moyen terme. Celle-ci comprend un TCAM 2021-2025 entre 22% et 25% et une marge d’EBITDA ajusté de 5% à 7% pour le Groupe d’ici 2025, qui implique une marge des segments avant prise en compte des coûts de la plateforme centrale de 15% à 16%, ce qui correspond à une marge de période de forte croissance, le chiffre d’affaires étant réinvesti en grande partie. Believe est confiant dans sa capacité à atteindre son objectif long terme d’une marge d’EBITDA ajusté du Groupe de 15%.

(1)Les coûts de la plate-forme centrale tiennent compte des coûts non répartis par division


 

À propos de Believe

Believe est l'un des leaders mondiaux du marché de la musique numérique. Believe a pour mission d’accompagner des artistes et des labels indépendants en leur offrant des solutions digitales adaptées à leurs besoins évolutifs à chaque étape de leur développement. Believe s’appuie sur sa plateforme technologique, sur l’expertise digitale unique de ses collaborateurs pour conseiller ses artistes et ses labels, distribuer et faire la promotion de leur musique. Ses 1 430 salariés présents dans plus de 50 pays les accompagnent avec une expertise digitale unique, respect, équité et transparence. Believe offre ses différentes solutions à travers un portefeuille de marques incluant entre autres TuneCore, Nuclear Blast, Naïve, Groove Attack ou encore AllPoints. Believe est cotée sur le compartiment A du marché réglementé d’Euronext Paris (Ticker : BLV, ISIN : FR0014003FE9). www.believe.com

Avertissement

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs concernant les perspectives et les stratégies de croissance de Believe et de ses filiales (le « Groupe »). Ces déclarations comprennent des déclarations relatives aux intentions, aux stratégies, aux perspectives de croissance et aux tendances de ses résultats d’exploitation, de sa situation financière et de ses liquidités. Bien que ces déclarations soient basées sur des données, des hypothèses et des estimations que le Groupe considère comme raisonnables, elles sont soumises à de nombreux risques et incertitudes et les résultats réels pourraient différer de ceux anticipés dans ces déclarations en raison de divers facteurs, y compris ceux discutés dans les documents déposés par le Groupe auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) Français qui sont disponibles sur le site Internet de Believe(www.believe.com). Les informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse ne sont données qu’à la date des présentes. Sauf si la loi l’exige, le Groupe décline expressément toute obligation de mettre à jour ses déclarations prospectives à la lumière de nouvelles informations ou de développements futurs. Certaines informations financières de ce communiqué de presse ne sont pas des mesures comptables IFRS (International Financial Reporting Standards).

 

Press Kit