TECH DIGGING

Women In MusicTech #5 : Tristra Newyear Yeager

Women In Music Tech
Photo de couverture par : Pexels
Écrit par : Rhian Jones
Publié 23 Sep 2021
5 min de lecture

Tristra Newyear Yeager est directrice de la stratégie chez Rock Paper Scissors, société de relations publiques spécialisée dans la technologie musicale pour laquelle elle a travaillé ces 16 dernières années. Son travail quotidien consiste à discuter avec des PDG, des entrepreneurs, des artistes, des programmeurs, des scientifiques spécialisés dans la data et des professionnels de la musique, de la façon dont ils travaillent et créent, de la manière dont ils utilisent leur expérience et leur héritage pour faire quelque chose de nouveau, et de la signification de leur travail dans le contexte plus large de la culture, du son et des affaires.

Tristra Newyear Yeager

Yeager affirme que la partie la plus enthousiasmante de son travail, qui est basé à Bloomington dans l'Indiana, est la variété. « Un jour, je parle à un producteur à succès qui a créé beaucoup de beats pour, disons, le hip-hop chrétien, et le lendemain, je parle à une femme qui lance un nouveau produit lié au bien-être et à l'audio. Il y a toutes sortes de mondes passionnants qui se rencontrent et j'ai l'occasion de tous les découvrir tous. »

Et quand elle n'est pas occupée par toutes les activités mentionnées précédemment, elle trouve aussi le temps d'animer régulièrement Music Tectonics, un podcast passionnant qui examine les nouvelles frontières de l'industrie des technologies musicales.

Un jour, je parle à un producteur à succès qui a créé beaucoup de beats pour, disons, le hip-hop chrétien, et le lendemain, je parle à une femme qui lance un nouveau produit lié au bien-être et à l'audio. Il y a toutes sortes de mondes passionnants qui se rencontrent et j'ai l'occasion de tous les découvrir tous.

Tristra Newyear Yeager, Directrice de la stratégie, Rock Paper Scissors

Pouvez-vous me dire comment vous avez commencé votre carrière dans la musique et la technologie ?

La musique a toujours été une obsession pour moi, dès mon plus jeune âge. J'ai toujours chanté ou écouté des disques et mon premier emploi, à l'âge de 15 ans, était dans un magasin de disques à Saint Louis, dans le Missouri. Après l'université, j'ai fait partie de plusieurs groupes et j'ai fini par travailler dans un endroit appelé le World Music Institute à New York. À l'époque, c'était un diffuseur américain vraiment novateur pour la musique non-occidentale. Je venais d'une communauté très monoculturelle, ayant grandi dans une petite ville du Midwest, et j'étais tellement intéressée par certaines des choses que j'apprenais que j'ai décidé de poursuivre des études supérieures. À la faveur de rebondissements, et en raison de ma vie parallèle d'artiste, j'ai fini par être obsédée par les cultures de Sibérie et j'ai passé de nombreuses années en Russie à me familiariser avec leur culture et leur musique. Après avoir obtenu ce diplôme, j'ai répondu à une annonce dans le journal pour un emploi de publiciste en musique du monde et c'est à ce moment-là que j'ai commencé à travailler chez Rock Paper Scissors.

Vous travaillez depuis longtemps dans le secteur de la musique et des technologies. Avez-vous constaté des progrès en matière de parité des sexes ?

Une chose dont je peux parler, en tant que femme qui a des enfants, c'est que pendant de nombreuses années, j'ai dû cacher ce fait. Comme beaucoup de mères américaines qui travaillent, j'ai connu des situations compliquées en matière de garde d'enfants. Rock Paper Scissors s'est montré très accommodant et a travaillé avec moi pour trouver des solutions, grâce à un PDG très avant-gardiste et compatissant, Dmitri Vietze. Mais pour nos clients, je sentais que je devais masquer le fait que j'avais des enfants. Je me suis livré à de nombreux exercices ridicules d'anxiété et d'acrobatie mentale pour essayer de suivre le rythme.

Cependant, une conséquence étrange que j'ai constatée de cette pandémie, où tout le monde avait ses enfants avec soi tout en travaillant à domicile, est que beaucoup plus d'hommes comprennent mieux comment jouer plusieurs rôles et sont capables de les gérer raisonnablement bien. Personnellement, cela a été un véritable poids qu'il m'a fallu supporter. J'espère que cela continuera et que nous ne verrons pas un retour à l'attitude ridicule selon laquelle une personne ne peut pas être un expert très professionnel dans un domaine et exceller dans son travail, tout en gérant un ménage et en prenant soin d'un autre être humain.

J'espère [...] quee nous ne verrons pas un retour à l'attitude ridicule selon laquelle une personne ne peut pas être un expert très professionnel dans un domaine et exceller dans son travail, tout en gérant un ménage et en prenant soin d'un autre être humain.

Tristra Newyear Yeager, Directrice de la stratégie, Rock Paper Scissors

Au cours de votre carrière, la musique s'est fortement numérisée et il y a eu de nombreuses évolutions différentes, des CD aux téléchargements, au streaming et maintenant à l'IA et à la blockchain. À votre avis, quelle a été la principale innovation ?

Je pense que l'une des principales innovations est le codec musical qui nous permet de numériser la musique, qui est à la base de tous ces changements. Si nous pensons à une période un peu plus récente, l'autre grande innovation, je dirais que ce sont les stations de travail audio numériques (DAW) et toutes les versions simplifiées qui sont nées d'outils comme ProTools, le fait qu'il existe des moyens de mixer, d'enregistrer et de masteriser à l'aide d'un simple ordinateur portable ou même d'un téléphone maintenant.

En tant que directrice de la stratégie, quels sont les nouveaux modes de consommation ou de diffusion de la musique que vous entrevoyez à l'horizon ?

De manière très générale, je constate que la musique ne va plus vivre dans son propre petit silo. Au 20e siècle, nous avions des voies très claires pour les différents divertissements, mais aujourd'hui, on voit la musique s'infiltrer dans toutes sortes d'endroits intéressants et c'est passionnant.

Nous voyons déjà la musique apparaître dans toutes sortes de nouveaux environnements et la pandémie a accéléré le processus. Il est difficile de lancer une application d'entraînement, de fitness ou de bien-être sans un plan musical sérieux. Il est difficile d'imaginer un environnement de vente au détail, qu'il soit physique ou numérique, sans que la musique n'y apparaisse. Nous verrons de plus en plus d'expériences de jeu qui vont avoir besoin de bandes sonores, que nous parlions de quelque chose comme Roblox ou Minecraft, ou une autre nouvelle chose.

Sur le plan de la création, on peut voir les débuts d'environnements où les gens peuvent faire de la musique soit en jouant avec un environnement virtuel, soit en capturant leurs gestes, comme les gants MiMU et les mondes VR où l'on peut bouger son corps et faire émerger différents sons.

Il sera également intéressant de voir ce qui va arriver aux DSP. Allons-nous continuer à diffuser de la musique en continu et à insister sur l'importance de disposer d'un vaste catalogue ? Les consommateurs perdent un peu confiance en cela ; les gens sont plus circonspects à ce sujet. « Est-ce que j'ai vraiment besoin de tous ces trucs ? Je n'arrive même pas à trouver des choses que j'aime. »

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite percer dans le secteur de la musique et de la technologie ?

Les jeunes que j'ai rencontrés qui ont  le mieux réussi sont ceux qui ont demandé des conseils et de l'aide. Pour ceux d'entre vous qui sont très indépendants, n'hésitez pas à aller voir quelqu'un et à lui demander de prendre un café avec vous, ou même à l'appeler ou à discuter pendant 15 minutes pour lui poser des questions sur ce qu'il fait ou sur quelque chose que vous ne comprenez pas.

L'autre bonne chose à faire est de trouver tous les livres et toutes les ressources disponibles sur les bases du métier, et pour des choses comme l'édition.,on ne peut pas avoir trop de connaissances. Continuez à apprendre et n'ayez pas peur de faire un projet de recherche : prenez un livre, écoutez autant de podcasts que vous le pouvez, plongez-y et devenez un expert au mieux de vos capacités. Si vous n'y arrivez pas, essayez de trouver quelqu'un qui accepte de vous en parler.